Torbjörn Eng

Telab
Värmland, Suède

"En ce qui me concerne, le choix de grues JONSERED a été essentiellement motivé par leur fiabilité et leur fonctionnement. Cela fait de nombreuses années que j'ai mes propres grues, et elles fonctionnent de 7 à 8 ans. J'ai même gardé une grue plus de 10 ans. Je ne vois donc aucune raison de changer de marque. Mon investissement est vraiment rentabilisé."” - Torbjörn Eng

Tobjörn Eng dirige sa propre entreprise, Telab, à Värmland – une région réputée pour ses paysages de lacs et de bois, à environ 350 km au nord-ouest de Stockholm. Il a travaillé toute sa vie comme conducteur de camion de transport de bois, suivant les traces de son père qui a créé l'entreprise familiale et la lui a transmise il y a quelques années.

J'imagine que vous êtes plutôt du genre lève-tôt ?
– Lorsque je fais partie de l'équipe du matin, je me lève à 3h30. Je prends le camion vers 4h et travaille jusqu'à 15h, heure de la relève. Pendant la journée, je livre deux chargements à la scierie puis transporte le bois à pâte jusqu'à l'usine de papier. Je passe beaucoup d'heures sur les routes. Mon camion a deux ans et a déjà parcouru 400 000 km.

De quel type de camion s'agit-il ?
– C'est un Scania. Le dernier – également un Scania – a parcouru près d'un million de km en cinq ans. Mon père a toujours conduit des Volvo, mais quand j'ai repris l'entreprise, j'ai choisi Scania.

Mais vous êtes resté fidèle à JONSERED ?
– Oui, mon père a acheté sa première grue en 1962. J'ai retrouvé récemment la photo de sa première chargeuse. Je crois qu'il a essayé une petite grue Hiab pendant quelques temps. Mais il est revenu à JONSERED lorsqu'il a voulu acheter une chargeuse séparée. Selon lui, Jonsered était la meilleure solution pour ce type de travail. Et lorsque j'ai repris l'activité en 1985, il n'y avait que des chargeuses Jonsered dans l'entreprise de mon père. Je les ai gardées.

Pourquoi ?
– Il existe de nombreuses grues de grande qualité aujourd'hui, mais lorsqu'on connait bien la marque, l'engin, les intervalles d'entretien, ça fait toute la différence. Cela fait au moins sept ans que j'ai acheté mes grues de chargement, dix ans même pour certaines d'entre elles, et je n'ai pas eu beaucoup de soucis avec elles en dix ans. Que demander de mieux ?

Pourquoi votre père a-t-il immortalisé tous ses engins ?
– C'était un passionné de photographie. Quand ma sœur est née en 1954, il a acheté une caméra pour filmer ses premiers pas. Quand il a acheté son premier Scania en 1948, il a commencé à filmer le chargement. C'était avant l'apparition des grues hydrauliques. À l'époque, on utilisait juste un treuil à câble.

N'avez-vous jamais eu envie d'ouvrir un musée ?
– Peut-être, quand je serai à la retraite. La plupart des documents – films Double-8, Super-8, photos etc. – a été numérisée. J'aimerais vraiment faire un livre de photos. Nous verrons bien...

Tout à fait honnêtement – vous est-il arrivé d'avoir des doutes sur Jonsered ?
– Peu après que j'aie repris l'entreprise, on avait une Jonsered 900 – Je crois que c'était en 1987. Ce modèle ressemblait à un prototype et m'a donné quelques soucis. Mais après, j'ai acheté une 9-90 et elle était fantastique. Je dois avouer que sans ce formidable commercial, Jan Jonsén, j'aurais peut-être regardé vers d'autres marques. Mais ça a toujours été formidable de travailler avec lui. Il a toujours été là quand j'ai eu besoin de conseils.

À quand remonte votre dernier achat ?
– L'année dernière, j'ai acheté une JONSERED 1088 avec double flèche d'extension. Elle est formidable parce qu'elle permet de charger avec un positionnement plus éloigné par rapport à la route.

Vous avez essayé la HiVisionTM, qu'en avez-vous pensé ?
– après avoir essayé la HiVisionTM, je dois avouer que passer d'un siège élevé à une cabine de grue a marqué un grand pas, mais c'est également un grand pas que de changer de siège et de rester à l'intérieur de la cabine du camion pendant son chargement, sans avoir à sortir. Quand je pense au développement continu de la grue HiVisionTM, je me demande toujours jusqu'où il peut aller. Ça me donne le tournis, mais il faut laisser le temps nécessaire au développement !

D'une façon générale, quel est votre sentiment quant au développement des engins et des produits ?
– En 1992, nous avons découvert la première grue à contrôle électronique, et tout le monde se demandait "Est-ce que ça va vraiment marcher ?". Mais si on ne se lançait jamais à essayer de nouvelles technologies, nous continuerions à travailler avec un cheval et une charrette. Les anciens engins hydrauliques sont toujours utilisés, mais on a un peu l'impression de retourner à l'époque de la famille Pierrafeu. Les engins hydrauliques sont lourds et beaucoup de mes collègues ont des douleurs à l'épaule. Je travaille avec des grues électriques depuis les années 1990, et je n'ai aucune douleur. Votre entreprise doit durer, et vous aussi ! La technologie est la solution.

La grue qu'utilise Torbjörn Eng est une JONSERED 1088S.

Cliquez ici pour en savoir plus sur ce modèle de grue.

Din sökning på "" gav träffar.

Searching

×